Bouclier énergétique insuffisant pour les bouchers-charcutiers

Publié le 16/12/2022 dans les catégories Economie

Patrick Hetzel vient d’interroger la Ministre déléguée auprès du Ministre de l'économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique, chargée des petites et moyennes entreprises, du commerce, de l'artisanat et du tourisme sur l'insuffisance du dispositif de l'énergie pour l'activité des artisans bouchers-charcutiers. Ce secteur, représentant 80 000 emplois, s'inquiète légitimement d'une explosion des prix de la facture énergétique. En effet, le bouclier tarifaire s'adresse aux entreprises sous la double condition qu'elles aient souscrit un contrat inférieur à 36 kilovoltampères et qu'elles emploient moins de 10 salariés. Les autres mesures de protection des entreprises pour 2023 demeurent largement insuffisantes pour couvrir la hausse des coûts énergétiques, notamment l'amortisseur d'électricité pour une partie des TPE et l'ensemble des PME, ou encore le guichet d'aide au paiement des factures de gaz et d'électricité. La mise en œuvre d'un amortisseur uniquement au-delà de 325 euros par MHz pour 2023 n'est pas adapté aux entreprises artisanales alors que les Allemands, les Portugais et les Espagnols ont annoncé un plafonnement des prix de l'électricité entre 130 et 200 euros/MWh. C'est tout un secteur artisanal qui risque de disparaître. Aussi, il lui demande les mesures qui peuvent être prises en urgence pour préserver ce tissu économique aujourd'hui gravement menacé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques

J'accepteEn savoir plus