Projet de loi de finances rectificative

Publié le 29/07/2022 dans les catégories Economie

Cette semaine, nous avons enfin terminé l’examen en 1ère lecture du Projet de loi de Finances rectificative, 2e volet du « paquet pouvoir d’achat » que nous étudions lors de cette session extraordinaire.
J’ai voté, comme la quasi-totalité des membres de mon groupe parlementaire, en faveur de ce texte. Mon vote est motivé par la bonne volonté du gouvernement de reprendre plusieurs de nos propositions. Toutefois, je regrette que le gouvernement se refuse à entreprendre les efforts suffisants pour trouver des sources d’économies, en particulier en marquant plus largement la différence entre ceux qui travaillent et ceux qui ne travaillent pas.
Lors de l’examen de ce texte, nous avons réussi à obtenir, parfois contre l’avis du gouvernement, de belles avancées pour le pouvoir d’achat de nos compatriotes. Plusieurs d’entre elles étaient dans mon programme électoral :

  • Une baisse de 50 centimes du litre de carburant en septembre et octobre, puis de 20 centimes en novembre et décembre ;
  • Une enveloppe de 230 millions d’euros pour aider les particuliers à remplir leur cuve de fioul cet hiver. En ruralité, cela est une véritable préoccupation ;
  • La défiscalisation totale des heures supplémentaires ;
  • La possibilité pour un salarié de convertir ses RTT non prises en salaire net ;
  • La déconjugalisation de l’allocation adulte handicapé, qui concerne 270 000 de nos compatriotes ;
  • La revalorisation des indemnités kilométriques pour les bénévoles ;
  • La compensation totale par l’Etat aux départements de la revalorisation du RSA ;
  • La création, pour les collectivités locales, d’un fond de compensation des hausses du point d’indice et des prix de l’énergie.

Dans le cadre de la “navette parlementaire”, le texte est désormais débattu au Sénat et devrait revenir d’ici quelques jours en séance à l’Assemblée nationale.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques

J'accepteEn savoir plus