Commande publique de masques et souveraineté nationale

Publié le 25/06/2021 dans les catégories Economie

Patrick Hetzel vient de poser une question écrite à ce sujet au Premier ministre : « Il s'agit d'une question interministérielle en raison de ses nombreuses implications : souveraineté nationale, développement d'un potentiel industriel français, investissement en matière de recherche développement, etc. L'année dernière, au début de la crise liée à la Covid-19 nous manquions cruellement de masques et la France découvrait avec effroi que nous avions abandonné la production de masques chirurgicaux en France au profit de l'étranger et singulièrement de la Chine. Ainsi, le 30 mars 2020, le Président de la République déclarait, je le cite : « Il nous faut aussi produire davantage en France, sur notre sol. Produire parce que cette crise nous enseigne que sur certains matériaux, le caractère stratégique impose d'avoir une souveraineté européenne. Nous devons impérativement produire plus sur le sol national pour réduire notre dépendance et donc nous équiper dans la durée ». Fort de ces propos présidentiels, et pour réduire cette dépendance, un certain nombre d'industriels français ont décidé de développer en urgence une filière française de masques, ils ont parfois même bénéficié d'aides publiques pour ce faire. Et c'est très heureux. Hélas, un an après force est de constater que les mêmes causes produisent les mêmes effets. L'achat de masques « made in France » doit être notre priorité et les acheteurs publics devraient montrer l'exemple. Avec cette question, je lance donc une alerte auprès du gouvernement. D'autant plus que très récemment le Ministère de l'Intérieur vient de commander 40 millions de masques fabriqués en Chine plutôt que des masques « Made in France ». C'est absolument incompréhensible. Que compte faire le gouvernement français pour remédier à cette situation ? Concrètement, des solutions existent. En effet, beaucoup de nos voisins européens réussissent à privilégier l'achat national en matière de commande publique. Patrick Hetzel souhaite donc savoir précisément ce que compte faire le gouvernement français afin de sécuriser et maintenir dans la durée une filière française de fabrication de masques de protection et s'assurer que les commandes publiques françaises se feront bien en circuit court auprès d'industriels localisés sur le sol français. »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques

J'accepteEn savoir plus