Inéquité de traitement dans le passage du baccalauréat

Publié le 12/03/2021 dans les catégories Education nationale

Patrick Hetzel vient d’interroger le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports sur les modalités d'organisation du baccalauréat de 2021.
Du fait de la situation sanitaire, il avait été annoncé que les épreuves ponctuelles communes et les épreuves de spécialité étaient annulées au bénéfice du contrôle continu pour tous les lycéens. Or le 25 février, les lycéens des écoles hors contrat, les candidats libres et ceux inscrits en cours à distance (CNED) apprennent qu'ils sont exclus de ce dispositif. Ils devront se rendre à un examen in situ pour huit épreuves à partir du mois de mai.
Une telle situation contribue à créer un baccalauréat à deux vitesses. Alors que le CNED est placé sous la tutelle du ministre de l'éducation nationale, il lui demande ce qui est prévu pour mettre fin à une telle inéquité de traitement entre les lycéens.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques

J'accepteEn savoir plus