Pourquoi je me suis opposé au projet de loi de finances pour 2023 ?

Publié le 23/10/2022 dans les catégories Economie

Le premier budget de ce nouveau quinquennat se révèle extrêmement décevant et confirme que le Président Macron et le Gouvernement d’Elisabeth Borne ont abandonné tout redressement de nos finances publiques. Cette attitude est d’autant plus irresponsable que le retour de l’inflation et la remontée des taux d’intérêts font courir un risque considérable sur la soutenabilité de notre dette. 

C’est pourquoi, avec mes collègues députés du Groupe Les Républicains, nous avons indiqué que nous voterions CONTRE le projet de loi de finances pour 2023. Voter contre un budget, que ce soit à l’Assemblée nationale, dans un conseil municipal ou départemental, signifie être en désaccord avec certains choix budgétaires importants. Ce n’est pas un acte révolutionnaire mais la manifestation politique de son opposition aux décisions prises par l’exécutif.

La Constitution de la Vème République prévoit que le Gouvernement peut forcer la main du Parlement en recourant à l’article 49 alinéa 3 pour adopter sans débat ni vote un projet de loi. La contrepartie est le possible vote d’une motion de censure des députés qui est alors susceptible de faire « tomber » le Gouvernement.

Parce que nous respectons le vote des Français du 19 juin, nous ne déposerons pas et nous ne voterons pas de censure.

Nous vivons une crise économique et énergétique depuis quelques mois, une crise sociale depuis quelques jours. Ajouter une crise politique et institutionnelle serait irresponsable. Or, nous considérons que nous devons être au service de la France et des Français, avec des propositions constructives pour les aider dans la période difficile que nous vivons, et pas des trublions !

Les oppositions sont plurielles. Nous n’avons rien à voir avec les députés RN ou LFI. Nous combattons avec nos convictions et nous sommes force de propositions, comme nous l’avons prouvé en juillet lors de l’examen du projet de loi sur le Pouvoir d’achat et du projet de loi de finances rectificatives.

Parce que l’intérêt des Français est notre seul objectif, nous sommes les seuls à proposer aujourd’hui une réelle alternative.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques

J'accepteEn savoir plus