Refonder l’école de demain

Publié le 28/01/2022 dans les catégories Education nationale

Patrick Hetzel a participé à un colloque organisé par le Sénat dans le cadre de l’Agora de l’éducation, et plus précisément à une table ronde consacrée à la décentralisation de l’Education nationale.

Il en a profité pour prendre l’exemple de la certification en langue anglaise rendue désormais obligatoire pour tous les diplômes de l’enseignement supérieur, ce qui fragilise fortement les filières en langues vivantes autres que l’anglais. C’est évidemment un problème dans des territoires frontaliers comme l’Alsace et montre à travers un exemple concret que l’hypercentralisation décisionnelle actuelle de l’Education nationale ne permet pas de prendre suffisamment en compte les spécificités territoriales.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques

J'accepteEn savoir plus